Lettres à …Quievrechain

Aprés la sortie du premier livre-objet : Lettres à … à Lille, Ce projet artistique ouvre une seconde page de son histoire à Quiévrechain.

En effet depuis janvier 2014, au centre social de la ville de Quiévrechain, un groupe de « Seniors », de « jeunes »se sont prêtés à cet exercice de style. Ecrire une lettre, c’est découvrir un espace de ressenti et de liberté : une lettre n’a pas forcément besoin d’un destinataire identifié pour exister. C’est d’abord reprendre le temps, comme un changement de rythme dans la communication. Pour celui ou celle qui l’écrit, c’est aussi la possibilité d’une mise à distance, d’un décalage en s’appropriant un espace d’expression souvent oublié, celui de la lettre où chacun peut témoigner, décrire, transmettre et se réinventer. Ces lettres témoignent de notre époque, de nos vies, de nos rêves et préoccupations. Elles parlent de nous, les gens !

Lettres à …Lille


Ce livre-objet a été réalisé en collaboration avec Cyprienne Kemp.(Obriat édition) Les écrits qui composent ce livre font entendre les voix de gens que l’on croise et que l’on écoute peu ou pas. Ils habitent dans les quartiers de faubourg de Bethune et de Moulin de la ville de Lille. Ce livre , leur revient, bien sur, mais j’espere que leurs paroles atteindront d’autres lecteurs curieux.
Au cours de nos nombreux rendez vous dans ces quartiers , des lettres ont vu le jour, si je porte le stylo elles sont écrites en aller – retour avec les participants. Des Conversations libres et à bâtons rompus se révèle souvent un destinataire imaginaire ou réel, ainsi des lettres à l’argent, à son enfant, au président , à la misère …témoignent des préoccupations de ces personnes issues de quartiers populaires.

Ils ou elles, sont peut-être, cette femme que l’on croise sur le marché ou l’enfant qui joue dans un parc… Ils habitent dans les quartiers du faubourg de Béthune et Moulins de la ville de Lille.


Lettres lues…

L’enjeu est aussi de dire pour partager, de rencontrer un auditoire et de l’entraîner vers d’autres sentiers, ceux de l’imaginaire. La restitution de cette aventure humaine et artistique peut prendre différentes formes. Nous définissons la restitution public au cas par cas, en préservant la spécificité de chaque projet et les envies des participants et partenaires. Martine Delannoy dans ses créations s’accompagne toujours du compositeur Romuald Houziaux ainsi la musique porte ces voix, ces mots et est partie prenante de la création.

UNE LETTRE COMME …
Une bouteille à la mer…
Si on avait pu faire le chemin à l’envers je n’aurais pas dit…
Si j’avais pris le temps de… Je ne serais pas passé à côté de…
Si tout le monde prenait… Je pense que…
Et oui avec des SI, on mettrait Paris en bouteille!
Alors… si, on essayait… Si je disais, je l’écrivais, peut être quelqu’un l’entendrait?
Lettre à… est un projet artistique autour de l’écriture de lettres.
Les lettres comme un cri, ou plus poétiques ou détournées ou encore revendicatives…
Lettres intimes : lettre à mon père disparu… Ou à l’enfant que je n’ai jamais eu,
Et des lettres plus ouvertes à mes voisins, au président, à un employeur…
Des lettres comme des bouteilles à la mer pour dire avec dignité, tendresse ou humour, colère ou nostalgie.

Dossier de presentation : Lettres à

Si vous avez envie de lire quelques lettres , vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien Le livre : Lettres à …Lille


Ce projet artistique a été destiné aux habitants de fg de Bethune et de Moulins de la ville de Lille, il a été réalisé en partenariat avec le Centre social du faubourg de bethune et la maison folie Moulin. Il a vu le jour grâce au dispositif des pratiques langagières de l’acsé, de culture et territoire de la région Nord pas de calais, du conseil général du Nord et de la ville de Lille .

Colophon

2 Rue Émile Zola 59260 Lille Hellemmes - Tél : 03 20 29 68 13

© 2018 interlock – Compagnie théâtre Lille - Mentions Légales - Plan du site - Contact